04/12/2009

Sorties Février 2010

 

Dimanche 28/02/2010 : Notre 4ème sortie BPF - 80 km
Par Alain Darville

C'est enfin le dernier BPF organisé par le club. « Enfin » parce que ces brevets n'ont pas attirés la grande foule et que visiblement les cyclos des autres club sont tellement forts qu'ils n'ont pas besoin de ce genre d'organisation. Tant mieux pour eux, mais finalement ces BPF ont été bénéfiques pour le club de l'Aurore. Ils ont permis aux cyclos de rouler ensemble à une allure modérée (et oui Guy), tout en faisant progresser quelques uns. Et finalement, à bien y réfléchir, c'est déjà une victoire. Marc K. a monté son niveau de façon impressionnante, les côtes ne sont plus un obstacle. Daniel M. veut déjà se lancer sur le BRM 200 km du club avec son comparse Daniel W. (chose impensable  il y a un an). Marc C. arrive à suivre les meilleurs et finalement tout le monde rentre chaque fois pas trop fatigué.

Ce dimanche, c'était 80 km. En fait le 90 km du club (triangle jaune souligné) qui sera coupé de 10 km. La météo annoncée n'est pas très réjouissante. La tempête Xynthia arrive sur la Belgique et elle sera à Bruxelles vers midi. Comme elle a fait des dégâts au Portugal, en Espagne et en France (+ de 50 morts), elle est un peu redoutée. En plus le vent sera de face pour rentrer avec des pointes à plus de 100 km/h. Courage les inconscients !!! Xynthia : La tempête Xynthia, qualifiée par les météorologues, de « cyclogénèse explosive », à savoir une perturbation tourbillonnante éphémère mais très violente et susceptible de causer d'importants dégâts. Et ben, si j'avais su je ne serais pas sorti.

Mais ça commence fort. Eric arrive à vélo. En soit, cela n'a rien d'extraordinaire, c'est déjà bien qu'il ait son vélo. Mais pour mettre son pain (voir les nombreux épisodes précédents) il vient toujours en voiture. Il est donc venu à vélo parce qu'on vient de voler sa voiture. Une magnifique Ford Escord Break bleue à peine âgée de 19 ans mais entretenue avec amour. Et l'explication d'Eric est celle-ci (Morceaux choisis) : « Milliard, on vient de me voler ma voiture. Ma femme a vu partir quatre « tûût » avec ma voiture. Ses sales « tûût » me font  « tûût ». Si je les tenais je leur mettrais mon « tûût » dans leur « tûût » de « tûût » et mon « tûût » dans leur « tûût ». C'est toujours la même chose avec ces « tûût ». Et en plus ils ont laissé leur pied-de-biche dans mon garage. Avec les amortisseurs arrière qui sont morts ils vont taper le cul sur le sol, ces « tûût » « tûût ». Bon j'arrête ici.

Trois cyclos extérieurs au club sont quand même là. L'un d'eux a fait les 4 BPF avec son VTT routier. C'est le seul. Félicitation même s'il a souffert.

Et nous partons à 13 (10 du club + les 3 autres). Les Daniel étant partis bien avant. Guy va faire un petit 40 de son côté, il a peur que ses 100 kg s'envolent avec Eole. Il fait encore sec et le vent est assez favorable. Après 10 km l'un de nos invités nous quitte (plus que 2). Le cyclo du RACU suit sans problème, mais son homologue VTTiste se fait souvent attendre.

Nous avançons lentement et le moment de couper le parcours se fait sentir. Mais où coupe-t-on ? J'attends désespérément l'ordre du « Capitaine », Pietro ainsi baptisé par l'un des cyclos. Mais le Capitaine est muet, ce qui fait qu'on va se taper le 90 km. 30 km vent de face pour rentrer. Et naturellement il pleut, drache, flotte, c'est carrément le déluge. Tout est inondé, les trous de la route sont bouchés par les flaques d'eaux. Plusieurs fois les roues des vélos tapent au font des trous cachés. Et le vent est là, de plus en plus présent. Quand le 20 km/h est dépassé en descente, je suis content.

Nous dépassons les Daniel. Daniel W. roulant vent de face, en position aérodynamique, la tête face à la route, n'avait pas vu une voiture garée le long de la route. Il a été en plein dedans. Mais plus de peur que de mal. Personne n'a été blessé. Charlie a un peu de mal à suivre, de même que le cyclo du RACU. Le VTTiste en indélicatesse avec ses lunettes a disparu. Et pourtant notre « Capitaine » a attendu, encore et encore. Les Daniel l'ont dépassé. Même son pompon n'en est pas encore revenu.

Et ce qui devait arriver est arrivé. Un des nombreux trous de la route a envoyé Charlie dire bonjour au bitume. Un peu de mal aux côtes mais cela semblait être ok, seule la selle était cassée. Notre Capitaine est revenu avec tous les attardés et éclopés. Notre VTTiste a fini à pied complètement lessivé.

Freddy allergique à la pluie a été servi au-delà de toutes ses espérances. Son œil droit est même devenu albinos. Ca faisait bizarre de voir notre Freddy virer à moitié albinos. J'espère que l'autre côté ne suivra pas la tendance.

En conclusion, c'était une sortie assez inoubliable, très dure, mais c'est ce genre de sortie qui permet à chacun de progresser, si on n'attrape pas une bronchite à force de se les geler. Progresser, c'était bien le but d'un BPF. Même si ici, nous avons atteint les limites d'une sortie normale. La buvette aussi a pris l'eau. Une immense flaque d'eau aura été laissée à notre bon souvenir autour de la table.

De toutes façons, félicitations à tous les courageux qui sont venus ce dimanche, et à ceux qui ont fait au moins un de nos BPF. Peut-être à l'année prochaine pour ce genre d'expérience.
________________________________

Résultats des BPF 2010: Lien vers le tableau

________________________________

Jean-Louis est revenu, ses photos aussi. Avant le déluge...

 

i-P1040988
Marc dans les travaux.

i-P1040989
Christophe (de dos), Eric et le cyclo du RACU.

i-P1040990
Charlie et Alain.

i-P1040991
Le cyclo du RACU, au sommet d'une petite côte dénichée par Pietro, avec des passages à 8%.

i-P1040992
Marc, Charlie et Alain.

i-P1040993
Charlie (souvent flou sur les photos, il roule trop vite) et Alain.

i-P1040994
Alain.

i-P1040995
Pietro, notre capitaine courageux.

i-P1040996
La pause pipi à Affligem, derniers moments secs avec que Xynthia n'arrive...


 

Dimanche 21/02/2010 : Notre 3ème sortie BPF - 65 km
Par Alain Darville

C'est déjà le troisième brevet de progression fédéral organisé par le club. Aujourd'hui c'est 65 km. Et comme prévu il y a un seul cyclo extérieur au club qui est venu rouler. En effet à Wolvertem c'est le premier brevet de la saison et les chiens fous retenus tout l'hiver peuvent enfin se lâcher. Jean-Louis est allé représenter les couleurs du club lors de ce brevet qui fait partie du cycle du Vlaams-Brabant Trophy.

Comme nous, nous faisions le brevet pour les cyclos qui recommencent à rouler mais qui ne sont quand même pas venus, nous devons rouler grouper à allure modérée. C'est ce qu'on fait, à peine du 22 km/h de moyenne. C'est quand même trop vite pour Guy qui a du faire son petit commentaire.

Eric qui nous avait demandé 36 fois où nous allions rouler est venu avec nous. Pour ne pas s'endormir sur son vélo (c'est comme si on obligeait une formule 1 à faire une course de 2CV),  il comptait sur les nombreux trous de la route pour le réveiller de temps en temps.

Nous sommes 16 du club (les habituels). Dès le départ pourtant 2 groupes se sont formés, avec les Daniel, Michel et Benoît derrière et les autres devant.

Il ne s'est rien passé, si ce n'est que notre cyclo invité a pris la tangente sans rien dire après 20 km,  nous laissant entre nous. A partir de ce moment l'allure du groupe a sensiblement augmenté, mais Marc K. est resté enfin avec nous jusqu'au bout. Le bout où nous avons retrouvé notre cyclo vagabon.

Le petit moment d'émotion, est quand nous sommes passés sur le pont du chemin de fer pas loin de Buizingen et que nous avons entre aperçu au loin les restes des trains accidentés et la super grue rouge qui était là pour les dégager.

La semaine prochaine, c'est 80 km et c'est le dernier BPF. Je suis curieux de voir combien de cyclos seront présents. Les paris sont ouverts.

 



Samedi 20/02/2010 : Remise des Trophées 2009

Cette année la remise des Trophées pour l'année 2009 s'est déroulée à Wolvertem.

Cela concerne la remise des trophées 2009 du Brabant Trophy, du Brussels Trophy et du Vlaamse Brabant Trophy + les diverses médailles et trophées fédéraux individuels.

Quelques photos :

i-IMG_2109
Le Brabant Trophy: L'Aurore-Cyclo se classe 3ème. Eric reçoit le prix.

i-IMG_2110
Eric reçoit le trophée du Brabant Trophy. Le Trophée de Diamant pour avoir participer à un maximum de brevets.

i-IMG_2114
Eric et son Trophée du Brabant Trophy.

i-IMG_2112
Pietro reçoit le trophée du Brussels Trophy où le club est 1er.

i-IMG_2113
Pietro reçoit le Trophée final du Brussels Trophy. Ce trophée aurait du être remis après trois années victorieuses concécutives mais comme c'est la dernière fois, le club le reçoit pour l'avoir gagné 2 fois les trois dernières années.

i-IMG_2117
Les trophées du Brabant et Brussels Trophy en gros plan.

i-IMG_2118
Christophe et le Trophée des 5000 km.

i-IMG_2119
Alain et le Trophée des Cyclo-Côteurs (dans ce cas, 15 brevets cumulés années après années).

i-IMG_2120
Christophe et la médaille fédérale des 2000 km.

i-IMG_2121
Eric et la médaille fédérale des 2000 km.


Dimanche 14/02/2010 : Notre 2ème sortie BPF - 55 km
Par Alain Darville

C'est déjà le deuxième Brevet de Progression Fédéral organisé par le club. Il fait 55 kilomètres. Les conditions climatiques ne sont pas terribles. Il gèle (-3°) et la neige transformée en glace est toujours présente sur les petites routes secondaires.

Pour éviter des chutes, Pietro, Christophe et moi nous sommes allés, le samedi,  en repérage pour voir si un itinéraire bis pouvait convenir. Il remplacera l'itinéraire prévu bien trop dangereux. Celui-ci prendra la Chaussée de Mons, en passant par Halle et Lembeek, ensuite la traversée du canal direction Clabecq, puis Braine-le-Château, ensuite la longue montée vers Ittre, demi-tour en retournant vers Clabecq et puis le long du chemin de fer retourner à Bruxelles en passant par Buizingen, Lotte et Ruisbroek. Un beau petit parcours assez plat mais avec deux/trois grosses montées.

Naturellement avec ces conditions climatiques, nous ne nous attendions pas à voir grand monde. Déjà, quand il fait beau, peu de cyclos sont présents alors quand il gèle... Et pourtant nous étions 11 du club : Pietro, Freddy, les 2 Marc, les 2 Daniel, Renaud, Eric, Jean-Louis, Guy et moi. Des autres clubs, ce n'était vraiment pas la grande foule. Ils sont sans doute toujours occupés à hiberner. Alain Veckmans du CTB était là en plus de quelques autres cyclos, nous étions une vingtaine. Merci à tous ceux qui sont venus.

Le groupe reste ensemble tout le long de la Chaussée de Mons à une vitesse modérée. Et puis nos amis flamands nous quittent. Première fondue du groupe. Au sommet de la côte d'Ittre tous les autres sont arrivés, mais ensuite après la descente, le groupe éclate encore en deux (ou plus, je n'ai plus suivi) qui prennent des routes différentes pour rentrer.

Bon, c'est ici que j'ai un problème : Je n'avais jamais fait de Brevet de Progression Fédéral, comme je roule tout l'hiver, je n'en avais jamais vu l'utilité pour moi. Rouler lentement pour quelques cyclos du club est presque contre nature et pourtant tous ceux qui sont là, le font. Ce n'est pas très efficace pour l'entraînement et les ambitions de quelques uns (BRM, Cyclo-Côteur). Naïvement je pensais que beaucoup de cyclos prendraient cette occasion pour se remettre dans le bain et que le groupe resterait soudé du début à la fin. J'ai vu ! Peu de cyclos sont présents, presque aucun de clubs Bruxellois. Et avec ceux qui étaient là, malgré tous nos efforts pour maintenir une cohésion, il n'y a rien à faire. Comme dimanche passé, le peloton éclate dans tous les sens, beaucoup prenant leur propre route ou leur propre rythme. Je ne sais pas trop ce qu'il faut faire pour y arriver. Rouler encore plus lentement ou au contraire plus vite, prendre uniquement des routes plates sans aucune côte ? Visiblement faire des BPFs n'est vraiment pas facile. Il faut peut-être insister encore et encore pour que ça marche enfin.

Mais bon, le printemps arrive bientôt, les routes seront alors envahies de cyclistes.

_____________________________

Quelques photos de Jean-Louis qui s'impose comme le photographe officiel du club.

i01-alain et renaud
Alain et Renaud mènent le groupe encore compact sur la Chaussée de Mons.

i02-alain et renaud 1
Renaud.

i03-Eric
Eric qui avec sa veste fluo orange se met derrière le groupe.

i04-eric1
Eric.

i05-groupe
Le groupe, vu de derrière.

i06-P1040948


i07-renaud
Renaud.

i08-pietro et freddy
Pietro et Freddy.

i09-marc Keymolen
Marc K.

i10-marco 2
Marc C.

i11-jean louis
Auto-portrait de Jean-Louis.

i12-alain et daniel
Alain, Marc K. et Daniel W.

i13-daniel
Daniel M.

i14-freddy
Freddy.

i15-P1040949
Gros-plan de la moustache gelée de Guy.

i16-P1040950
Les 2 Daniel (M. et W.)

i17-renaud1
Renaud.

i18-groupe 2


i19-groupe2
Marc C. et Pietro en tête du groupe.

i20-guy
Guy.

i21-freddy1
Freddy.

i22-guy1
Guy.

i23-vue et marco
Le sommet de la côte d'Ittre.

Après les gros plans de Jean-Louis, les paysages (??) d'Alain où on ne reconnait personne. Il fera mieux la prochaine fois.
La descente de la côte d'Ittre:


i24-Photo 0068
La descente à grande vitesse.

i25-Photo 0069


i26-Photo 0070
Marc C.

i27-Photo 0071
Freddy dans la descente.
___________________________

Le profil du parcours et les vitesses effectuées:

Projet7



Clicker pour agrandir.

 

 


 

Dimanche 07/02/2010 : Notre 1ère sortie BPF - 40 km
Par Pietro Sirigu

Le cyclotourisme étant en perte de vitesse au niveau de l'entité de  Bruxelles Capitale, nous avons décidé d'organiser cette année la série des BPF.

Un BPF, c'est un brevet de progression fédérale, c'est à dire une sortie qui se fait en groupe à allure modérée dans le but de faire remettre le pied à l'étrier au cyclo en manque de vélo.

Pour une première, je ne suis pas déçu, puisque nous sommes 37 au départ. Je crois que nous aurions pu être nettement plus nombreux si la FFBC n'avait pas encore fait une gaffe en nous oubliant purement et simplement au calendrier et ce n'est pas l'errata en fin du bouquin qui pouvait rattraper cette énorme erreur. Le cyclotourisme est plus que moribond à Bruxelles alors si certains, en plus s'amusent à l'euthanasier, où allons nous, je vous le demande !

Les membres du club sont nombreux et parmi eux nous retrouvons Gérard dont c'est la première sortie depuis Juillet. Gérard a souffert mais il était important pour lui de se remettre dans le bain.

Sont présents 17 cyclos pour le club soit Alain Darville, Marc Keymeulen, Marc Colombo, Renaud Kohler, Christophe Van Schepdael, Gérard Delongueville, Daniel Margan, Daniel Wauters, Michel Roelants, Benoît Leclère, Eric Van der Stappen, José Nino, Jean-Louis Van Obbergen, Stéphane Cordier, Gilles Martin, Guy Godfrind et moi.

Quelques clubs ont délégué des cyclos à savoir le C.T.B, Dilbeek et Sibelga : merci à eux.

La sortie fut agréable mais nous avons encore beaucoup à apprendre pour devenir de bons bergers car cela n'a pas toujours été évident de mener le groupe. Nous avons d'ailleurs perdu tout le groupe de Dilbeek et ce après seulement quelques kilomètres : au prix où est le bétail nous courrons tout droit à la faillite !

La sortie fut émaillée de quelques incidents du style diverses crevaisons et bris de chaîne en ce qui me concerne.

Finalement le groupe a éclaté non pas par une vitesse excessive mais bien par un manque d'encadrement des troupes.

Malgré tout cela, quelques irréductibles du club ont réussi à maintenir une partie du groupe soudé avec en son sein tout les gars du C.T.B.

Daniel Wauters et Jean-Louis Van Obbergen sont rentrés un peu plus tard avec quelques retardataires de Sibelga visiblement en manque d'entraînement.

Il y a beaucoup d'enseignements à tirer de cette sortie et c'est en persévérant que nous arriverons à un résultat, pourvu que de nombreux cyclos soient de la partie.

Merci encore au nombreux cyclos du club qui ont honoré par leurs présences cette première.

A dimanche prochain pour la suite de l'aventure......

____________________________________________

Quelques photos de Jean-Louis:

!cid_508CB48E205B43F88F4ABC02C30D4C88@PCvanjeanlouiJos et Alain à l'inscription

!cid_01302FE4B14249E8AADE3FF719800C2E@PCvanjeanlouiPietro et Christophe

!cid_242CCE212F214B7C9AA47A8C50753158@PCvanjeanlouiAlain

!cid_CE7FC206AAA04418AF0C2A53F9B5078D@PCvanjeanlouiStéphane

!cid_1771620E193947C680410FF1244C8AE1@PCvanjeanlouiUn cyclo invité

!cid_69652EE4BD3745A3A4C5302CAF0DF231@PCvanjeanlouiBenoît

!cid_5073C8D8CCA04CDCAFABA62324C016BA@PCvanjeanlouiMarc

!cid_8FCC270E1A064EB9BE0D059BC8CFBEFF@PCvanjeanlouiUn cyclo invité et Daniel

!cid_336F5E5B12B445409DD3C235C40729BC@PCvanjeanlouiDaniel

01/12/2009

Sorties Janvier 2010


Dimanche 31/01/2010 : Renault Turbo est de retour
Par Pietro Sirigu

Plusieurs d'entre-nous ont bravé les conditions hivernales ce matin.

Etaient présents Daniel, Charlie, Eric, Freddy, Alain, moi et... Renaud qui est de retour après son absence prolongée pour cause de blocus.

Daniel roulera en solitaire de son côté.

Ce matin, il fait particulièrement froid soit -5°C mais il fait sec et c'est là l'essentiel.

Avec ce qui est tombé hier, je décide d'emmener le petit groupe par les grands axes routiers histoires d'éviter les congères et autres pièges hivernaux.

Le froid étant tellement intense, nous sommes plusieurs à souffrir des mains et ce même si nous sommes équipés de gants de qualités.

Personnellement, j'ai les doigts des mains tels des frites toutes droites issues d'un paquet de surgelé. Pendant ce temps Renaud souffre énormément du froid et je me fait un plaisir de lui prêter une paire de gants de réserve (On n'est jamais assez prudent !).

Nous sommes partis en direction de Halle par la chaussée de Mons qui le dimanche et à cette heure ne présente aucun risque.

A la sortie de Halle nous prenons à gauche direction les environs de Tubize puis Glabecq. Après Galbecq et pour varier les plaisirs nous éviterons la côte des Forges via la prison : nous escaladons une côte de quelques kilomètres pour rejoindre Ittre sur les hauteurs. C'est moins pentu que par le côté habituel mais automatiquement nettement plus long... on ne peut pas tout avoir !

Ittre est le point le plus éloigné de notre ballade dominicale et nous abordons le retour par la descente vers Glabecq via la prison.

Au bas de la descente nous empruntons une belle côte sur la droite....pas facile.

Puis retour vers le canal que nous n'emprunterons pas aujourd'hui puisque nous bifurquons à hauteur de l'écluse de Lembeek directement à droite... nouvelle côte. En haut de celle-ci manquent à l'appel Charlie et Alain. L'attente est longue et on finit par trouver cela bizarre d'avoir  un tel écart.

Explication :  Alain à déchaîné....pas lui mais sa chaîne et en plus il a perdu son compteur vélo. Charlie nous a dit l'avoir vu fouillé le bas côté de la route tel une fouine affamée et en recherche de nourriture.

Pas de panique toutefois puisque Alain a finalement retrouvé son computer (« Qui n'est pas un brol de chez.....! » dixit Alain) qui trônait au sommet d'une bouse de vache et qui pour l'occasion et par chance pour lui était congelée (Dommage, n'est-ce pas..... !!!).

Nous revenons par Halle en coupant l'ancienne route vers Tournai direction Lot puis Drogenbos, Sint-Pieters-Leeuw et retour sur la chaussée de Mons que nous quittons à hauteur d'Ikea pour remonter vers le Vogelenzang via Erasme et enfin le stade.

Notre sortie qui totalise un petit soixante kilomètres, fut finalement très agréable à tout points de vue puisque la météo a été de la partie, nous avons bénéficié de la luminosité du soleil et des très beaux et majestueux tapis blancs recouvrant la terre de nos belles campagnes.

A signaler : le petit groupe est resté compact tout le parcours et il n'y a eut à aucun moment des signes de velléités.


Une petite blague :

Pourquoi les belges sont-ils tellement forts et supérieurs en cyclo-cross?

Parce qu'ils ont le grand avantage de pouvoir s'entraîner sur le réseau routier wallon.



 


 

Sortie du dimanche 24/01/2010 : Mi-figue, mi-raisin
Par Pietro Sirigu

Aujourd'hui pour notre sortie dominicale, la météo est mi-figue, mi-raisin mais ce n'est pas grave car finalement nous n'aurons pas de pluie et contrairement à la semaine passée nous serons épargnés par les coups de boutoirs du vent.

Nous sommes 10 cyclos au départ.

Michel et Daniel W. s'élancent de leurs côtés pour une sortie de +/- 50KM. Gilles que nous voyons pour la première fois de l'année fera tout seul une sortie de 40 kilomètres. Eric, Alain, Freddy, Jean-Louis, Christophe, Marc Colombo et moi-même nous nous élançons pour une sortie de 70 kilomètres soit le parcours de notre premier brevet de l'année.

Dès le départ le rythme est assez soutenu et Marc qui n'a plus roulé depuis un mois fait les frais des premières accélérations. Je suppose que Marc a continué à son rythme dans le but d'accumuler des kilomètres.

Le reste de la troupe continuera sur un tempo assez haut puisque nous arrivons à Affligem avec une moyenne de 30 km/h.

Peu après Christophe avec son véhicule agricole ( VTT ) vient tutoyer pour ne pas dire lécher le dérailleur arrière d'Eric, résultat une petite touchette qui se termine avec un rayon plié pour Christophe.

Cela fait longtemps que je rêve de voir Christophe éclater la roue arrière du vélo d'Eric, histoire de voir notre pote rentrer sur la roue avant en faisant du monocycle comme au...cirque.

Pour éviter à Christophe des crevaisons à répétition, je me suis afféré à redresser et resserrer le rayon.

Lors de cet arrêt, nous nous sommes aperçus que Christophe fumait comme un bon gros sanglier de nos Ardennes, c'est incroyable de voir se qu'il fait avec son arracheur de betteraves.

Si notre trophée de régularité tenait compte des calories brûlées nul doute qu'il remporterait le classement haut la main.

La partie difficile du parcours commence traditionnellement à Aasbeek puisqu' à partir de là se succèdent des casse-pattes à intervalles réguliers.

Freddy et Alain sont mis en difficulté mais ils s'accrochent, Eric aime ce genre de situation débridée et il ne manque pas de distiller çà et là des accélérations meurtrières et c'est au cours d'une de celles-ci à hauteur du centre de Asse qu'il continue tout droit alors que nous, nous virons, le laissant seul face à lui-même.

Nous ne sommes pas vraiment vache mais cela nous fait plaisir de le savoir en chasse, connaissant l'homme qu'il est, nous savons qu'il fera tout pour revenir. Il effectuera la jonction sur les hauteurs de Mollem.

La côte d'Itterbeek est traditionnellement un bon juge de notre forme et le pauvre Alain qui bât de l'aile explose une soupape moteur, suivie de la perte de son pot d'échappement et tout cela en pleine ascension. Alain a bien du mérite de vouloir s'accrocher car nous avons roulés samedi un bon 110 kilomètres et qu'il n'est vraiment pas facile de bien récupérer de ce type d'effort en période hivernale.

Freddy aura plus de chance puisque nous sommes restés bloqués au feu de la chaussée de Ninove ce qui lui permettra de repartir avec le groupe.

Nous arrivons finalement au local avec un petit septante kilomètre au compteur et une moyenne de près de 28  km/h, ce qui n'est pas mal du tout en cette période de froid et de temps humide.

iPhoto 0066

Petite pause pour resserrer le rayon flagada de Christophe après le rentre-dedans dans le vélo d'Eric (dont la roue voilait un petit peu par après). Comme quoi, à vélo, lorsqu'on roule groupé il vaut mieux faire attention au derrière de celui qui précède que de regarder le derrière des filles qu'on dépasse.

 

iPhoto 0067

 


 

Dimanche 17/01/2009 : Enfin notre première sortie !
Par Pietro Sirigu

Nous étions huit courageux au départ soit Daniel et Michel qui ont roulé de concert le 40 km. Les autres soit Alain, Freddy, Jean-Louis, Eric, Marc et moi, nous nous sommes élancés pour un parcours de +/- 70KM. Marc Keymeulen et Jean-Louis sont venus en VTT et visiblement ce n'était pas la bonne option puisqu'ils nous ont quittés pour finalement effectuer le parcours de 40 km.

Charlie victime d'une panne d'oreiller fera un petit parcours seul de son côté.

Nous avons longuement attendu Gérard pour sa première sortie mais celui-ci était aux abonnés absents victime d'un solide lumbago : le staff attend avec impatience son certificat médical.

Comme vous le savez le "Général Hiver" nous a imposé une période de repos forcé de 2 semaines. Nous étions donc un peu comme des chevaux fougueux laissés au box.

Depuis onze ans, je n'avais jamais connu une période hivernale, sans vélo, aussi longues, il est vrai qu'il aurait été suicidaire de rouler dans les conditions que nous avons connues.

La météo ce matin n'était pas fort engageante mais la pluie a cessé de tomber avant notre départ et nous avons finalement roulé au sec tout le parcours.

Les absents ont eut tort car la météo finalement était tout a fait correcte si ce n'est que nous avons été perturbés par un vent contraire assez fort.

Finalement, il était assez présomptueux de vouloir faire le 70 km car mis à part Eric nous avons vraiment beaucoup souffert. Je soupçonne Eric de s'être entraîné pendant ces 2 semaines et dans ce cas il a bien du mérite.

Personnellement, couvert par un K-Way (erreur de débutant et qui m'a coûté beaucoup d'énergie), j'ai terminé complètement désydraté.

En résumé aujourd'hui, l'important était de remettre le pied à l'étrier ce que nous avons fait !